Catégories

Yukio Mishima (1945-1970), de son vrai nom Kimitake Hiraoka, fut un très grand écrivain japonais. Il s’est suicidé par seppuku le 25 novembre 1970. C’est sa disparition sanglante, lors d’un coup d’état qui ne pouvait que rater, qui est entré dans l’histoire et la mémoire collective, reléguant malheureusement son œuvre écrite au second plan.
Voici trois photos emblématique de ce personnage hors norme. Vous pouvez les retrouver dans le magazine Photo, n°41 de février 1971.


Yukio Mishima (1945-1970), whose real name Kimitake Hiraoka, was a great Japanese writer. He committed suicide by seppuku in November 25, 1970. It’s bloody demise, during a coup d’état that could only miss, came in history and collective memory, unfortunately relegating his written work in the background.
Here are three iconic photos of this extraordinary character. You can find them in the french magazine Photo, No. 41 of February 1971.

Mishima en samouraï, avec un corps patiemment sculpté par la pratique de la musculation
Mishima as samurai, with a body patiently carved by the practice of bodybuilding.

Photo de Kishin Shinoyama



Mishima en Saint Sébastien (Saint Sebastian en anglais); il aurait eu un de ses premiers émois érotiques devant un tableau de Guido Reni représentant le martyre de ce saint. Cette photo est aussi représentative de son imaginaire érotique et morbide si particulier.
Mishima in San Sebastian. He would have been one of his first love erotic before a picture by Guido Reni of the martyrdom of this saint. This photo is also representative of its erotic and morbid imagination so special.

Photo de Kishin Shinoyama


Lors de son coup d’état, Mishima est mort avec son bras droit Morita. Comme l’exigeait la tradition, ils ont eu la tête coupée par un assistant. Elles sont à gauche.
During his coup d’état, Mishima died with his right arm Morita. As required by tradition, they had their heads cut off by an assistant. They are on the left.

Photo Asahi Shinbum


Sur ce blog vous trouverez un article concernant plusieurs livres parus sur Mishima http://japon.canalblog.com/archives/2005/11/27/1043429.htm

Un article sur le film de Mishima, Yûkoku, appelé aussi Patriotisme et « Rites d’amour et de mort » http://japon.canalblog.com/archives/2007/04/21/4697178.html



Les commentaires sont fermés.